La maison d'arret de St Malo

Sur l'invitation de Nathalie Dupont, institutrice déléguée, je suis intervenu auprès des détenus.

Pas de photos, pas de journalistes.
La discrétion est de rigueur.
Dans les centres de détention, les détenus quittent leur cellule à 7h et la réintègrent à 19h, après avoir vaqué à leurs activités.
Ici, c'est différent.
La communication est réduite au minimum, car c'est un espace de transition, où la plupart sont en attente de jugement.
C'est ainsi qu'une "conduite sans permis" fréquente le grand banditisme et peut repartir avec un carnet d'adresse suceptible de faciliter sa "réinsertion".
La société française se protège ainsi très efficacement, tout en favorisant les récidives.
Drôle de contraste..
Les détenus de la maison d'arret sont ainsi sous camisole chimique.

Article précédent | Article suivant | Tout le blog-notes

Réagir

Restez dans le cadre de l'article. Les messages agressifs, vulgaires, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par l'administrateur du site.

Pour réagir, vous devez être inscrit.
Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous.

Votre commentaire

Votre pseudonyme sera affiché à l'écran comme signature d'un commentaire.

Copyright Jean-Yves Menez • Midi moins une - villOrama.com