Sur les traces de Michel-Ange, en Toscane

Ma "maison escargot" m'a déposé en Toscane, à Serravezza plus exactement, dans le paradis du marbre blanc.

Je suis accueilli très gentiment par Nicolas Bertoux, sculpteur designer, et par Cynthia, sa femme.
Dans l'endroit où le premier bloc au monde a été scié industriellement, ils ont créé la fondation "Artkad" qui a, entre autre, le but de favoriser le développement culturel.

Je suis dans l'endroit où Michel-Ange a séjourné pendant 3 ans.
Le pape lui avait commandé le tombeau de son prédécesseur, mais il ne voulait pas que le marbre soit acheté à ses ennemis de l'époque .. Les bergers lui ont ramené du marbre blanc, du haut de la montagne..
Il y a vécu des moments difficiles, car il a dû construire des routes, bâtir des ponts ..

Dans leur "atelier usine", Nicolas entame la réalisation d'une fresque de 40 m pour Taïwan, pendant que Cynthia, sa compagne, travaille sur un autre projet de sculpture monumentale.
Il leur arrive de travailler sur le même projet.

3 sculpteurs assistent actuellement Nicolas dans son travail.
Aurélien Boussin, 26 ans, sculpteur restaurateur frais émoulu de l'école de Saint Lambert,
Jozsef Szöke, 54 ans, lui aussi sculpteur restaurateur, surnommé "le barbare", hongrois de son état,
Il y a aussi Sylvano, "le tombeur de ces dames", 60 ans, preneur d'image installé ici après avoir transité par la France et les Etats-Unis, ce qui ne l'empêche pas d'aller sculpter à Taïwan de temps en temps..

Il y a aussi des visites, dont celle de Rémy et de Christiane Lefort, costarmoricains qui m'avaient klaxonné sur l'autoroute il y a 15 jours, dans la joie de reconnaitre un véhicule des Côtes d'Armor en Italie!

L'atelier regorge de projets et de créations diverses.

Je profite de mon séjour, guidé par Cynthia et Nicolas, pour visiter le départ des blocs et les différents ateliers.
Outre un sculpteur fou qui travaille sur le site d' Hiroshima, il y a d'autres personnalités intéressantes..
Je vous livre quelques photos en vrac.

Dans les sous sols de leur établissement se trouve une galerie qui expose leurs oeuvres, ainsi que celles de leurs invités.

Et pluche, si affinités..
C'est le titre de la dernière oeuvre en photo, qui est le travail de Quentin Bertoux.
C'est un travail d'impression sur marbre qui révèle la transparence de ce matériau hors du commun.

A l'occasion du festival "Végan" (végétalien) qui vient de se terminer, ils ont aussi exposé des photos de nus égorgés ou saucissonnés comme des rotis, message du Festival pour décourager les visiteurs de manger de la viande.

Mais revenons au point de départ.
Le marbre vient du sommet de ces montagnes, il était descendu en "glissière" jusque dans les années 60, et il est maintenant exploité de manière industrielle, sans doute aux dépens de la montagne.

Ce style d'exploitation donne des décors étonnants, n'est ce pas ?

Pour le reste, je me promène en essayant de me rendre utile et d'enrichir mon expérience..

Pour exemple, cette fameuse Tour de Pise, que j'ai tout simplement prise en photo,
alors que Nicolas m'en révélait le soir les trésors cachés..

Ou alors, toutes ces sculptures, disséminées à tous les coins de rue, qui sont des "dons" d'artistes ?!

Pour finir, cette sculpture, offerte elle aussi par une dame de 80 ans qui fait un savant mélange entre l'Eros et le Mythos.

Il y a de quoi être perplexe !
(La suite arrive bientôt).

Article précédent | Article suivant | Tout le blog-notes

Réagir

Restez dans le cadre de l'article. Les messages agressifs, vulgaires, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par l'administrateur du site.

Pour réagir, vous devez être inscrit.
Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous.

Votre commentaire

Votre pseudonyme sera affiché à l'écran comme signature d'un commentaire.

Copyright Jean-Yves Menez • Midi moins une - villOrama.com