Qui voit Sein voit sa fin ?, pas sûr..

Au large de la pointe du Raz, une terre de légende, un ilot rocheux parfois submergé par les vagues

Dans "la guerre des Gaules", Jules César mentionnait cette île comme étant un repère de druidesses pratiquant des sacrifices humains.
On l'aperçoit à l'horizon de la pointe du Raz, dans l'alignement du phare de la Vieille, aujourd'hui abandonné.

Deux kms de long, un océan omniprésent, des vestiges mégalithiques..

En 1940, 150 Sénans faisaient partie de l'armée de libération que De Gaulle levait en Angleterre.
Cela représentait le quart de l'armée..

Les maisons se sont regroupées, comme pour mieux résister aux assauts de la nature.
Au hasard d'une de ces ruelles, on nous presse d'aller manger au restaurant Ar Men, car c'est le dernier avant l'Amèrique.
Après, c'est trop tard !??

Il n'est jamais trop tard ici. Le temps est différent, à l'image de cette merveilleuse nature façonnée par les éléments.

L'être humain, depuis l'antiquité, a sût s'adapter sur ce rocher dépourvu de sources et de fontaines.
150 habitants en hiver, 130000 visites en saison.
Le galet de l'ile de Sein a servi, entre autres, à amarrer les filets..

Cette ile peut même s'enorgueillir de l'arrivée de nouveaux immigrants:
Didier-Marie Le Bihan, dont le père était sculpteur sur l'ile.
(Il faut toucher le nez de "Cicéron" pour ne plus avoir le mal de mer).
Didier est peintre et il s'inpire des cadeaux de la marée.
Il est spécialiste du "clair obscur" de l'école flamande.
Chaque nouvelle couche de peinture doit attendre 1 an..
Christine tient un bazar restaurant. Elle cuisine le bar frais et le ragout de homard.
Les gens viennent exprès du continent.
Amzer so, disent les bretons. (ainsi va le temps)

Article précédent | Article suivant | Tout le blog-notes

Réagir

Restez dans le cadre de l'article. Les messages agressifs, vulgaires, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par l'administrateur du site.

Pour réagir, vous devez être inscrit.
Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous.

Votre commentaire

Votre pseudonyme sera affiché à l'écran comme signature d'un commentaire.

Copyright Jean-Yves Menez • Midi moins une - villOrama.com