L'ile de Boipeba, au sud de Salvadore

Désirant contourner le carnaval, j'embarque directement au pied du célèbre "escaladore" de Bahia pour les iles d'Itaparica de Boipeba.

Il faut traverser l'ile d'Itaparica, pour arriver à Boipeba. C'est à 5h de Salvadore.
On traverse la mangrove, et on débarque encore sur une ile sans voiture où les transports se font en brouette, ou en tracteur.
Les pirogues et les tractions hippomobiles sont d'actualité..

Le hasard fait que je tombe sur Jean Luc Maitrank, le propriétaire de l'école d'adéia hipie.
Lui et 2 couples de belges ont pris sous leur coupe Oyos un jeune de 19 ans qui galérait à Valenca, la ville côtière d'en face.
Il devait payer 50 reals par mois pour avoir le droit de travailler sur le port, sans pour cela avoir du travail tous les jours..
Il lui ont fait faire ses papiers, ils le remettent dans le cursus scolaire tout en lui payant un mi temps et un intéressement à leurs entreprises.
Je participe à cette dynamique en offrant une sculpture.
Pendant ce temps, le carnaval bat son plein.

L'ile de boipeba est peu touchée par le tourisme.
Diverses associations tentent de lui garder son autenthicité.

Article précédent | Article suivant | Tout le blog-notes

Réagir

Restez dans le cadre de l'article. Les messages agressifs, vulgaires, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par l'administrateur du site.

Pour réagir, vous devez être inscrit.
Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous.

Votre commentaire

Votre pseudonyme sera affiché à l'écran comme signature d'un commentaire.

Copyright Jean-Yves Menez • Midi moins une - villOrama.com