Salvadore de Bahia, ou la baie de tous les saints..

Le carnaval a eu lieu du 19 au 27 février. Il attire 2,2 millions de participants, (pour une population de 3,2 millions). Il crée 22000 emplois. Les prix triplent pendant cette pèriode. Tout y est permis, la police étant débordée. 4000 cadavres découverts en 2008.. Ne connaissant personne sur place, j'ai remis ça à l'année prochaine.

En dehors du carnaval, tous les saints de la baie sont fétés.
C'était un samedi soir comme les autres..
L'argent du roi, peut être, mais quel bonheur !!!
Comme vous le voyez, la police veille au grain, sur cette bande littorale de 87km.

L'endroit où j'atterris est dans le quartier historique du Pelhourino.
C'est là que les esclaves transfuges et les criminels étaient punis.
(la pratique du pilori consistait à exposer un condamné à l'infamie).
L'esclavage n'est aboli que depuis 120 ans au Brésil..
Le luxe dans la rue principale, la misère et la violence dans la rue parrallèle.
Les fenêtres de ma chambre donnent sur cette double réalité..

Les "doudous" brésiliennes sont au rendez vous, ainsi que des personnages bien connus des services de police.(ouif..)

Bahia la belle,c'est aussi 3 millions de personnes réparties sur 85 km de côtes.
Il règne une magie presque tactile dans cette torpeur tropicale.
Je rencontre Atman, un Corto maltèse des temps modernes..
Amoureux de cette ville, il me fait découvrir ses beautés cachées.
C'est samedi aujourd'hui.

Un dimanche soir, dans un quartier de Bahia.
Je prends l'avion demain pour Rio, afin d'avancer mes projets de sculpture.
En attendant deux musiciens nous jouent du fõro.
C'est une musique d'origine bretonne qui est toujours jouée à l'intérieur des terres.
Ca ne sent pas la crise à Bahia!

Article précédent | Article suivant | Tout le blog-notes

Réagir

Restez dans le cadre de l'article. Les messages agressifs, vulgaires, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par l'administrateur du site.

Pour réagir, vous devez être inscrit.
Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous.

Votre commentaire

Votre pseudonyme sera affiché à l'écran comme signature d'un commentaire.

Copyright Jean-Yves Menez • Midi moins une - villOrama.com