Découverte de l'ile de Batz

A 15 mn en bateau de Roscoff, cette ile a gardé son authenticité.

Ayant quitté la belle ville de Roscoff, ses ex voto et ses riches architectures, nous découvrons l'ile après avoir gravi les 196 marches du phare.

Comme toutes les iles de Bretagne nord, le nord et l'ouest de l'ile sont burinés par la houle et le vent.
On y trouve même des containers déchiquetés que les gens de l'ile d'Ouessant ont encore le droit de piller.

Nous passons devant le "trou du serpent", où St Pol de Léon aurait enfermé, au 6ème siècle, le dragon de l'ile de Batz, symbole de paganisme et de "désordre"..
Je rêve de le sculpter sur place.

Quand à la côte sud, c'est plus relax.

Cette ile, à 15mn d'un autre monde, vit au rythme de l'agriculture et de la pêche.
Les gens sont simples et accueillants.
Tous les matins, on trouve dans le bourg des produits de la mer fraichement péchés, après avoir avoir acheté chez le producteur des oignons et des pommes de terre de renommée mondiale !
Un au revoir à la belle ville de Roscoff, et retour sur Dinan.

Article précédent | Article suivant | Tout le blog-notes

Réagir

Restez dans le cadre de l'article. Les messages agressifs, vulgaires, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par l'administrateur du site.

Pour réagir, vous devez être inscrit.
Si vous n'avez pas encore de compte, inscrivez-vous.

Votre commentaire

Votre pseudonyme sera affiché à l'écran comme signature d'un commentaire.

Copyright Jean-Yves Menez • Midi moins une - villOrama.com